30 avril 2007

Yann Tiersen @ The Scala

>> Yann Tiersen @ The Scala, London, 29/04/2007

This review in Googlenglish!

En allant voir Yann Tiersen, je m'attendais à écouter les douces mélodies de poche et les valses endiablées qui peuplent ses albums, faites de notes de piano, d'accordéon et de violon. Il n'en fut rien du tout, fini l'époque du musicien multi-intrumentiste ! Pour sa tournée qui l'a vu silloner le monde (et dont Londres était la dernière date), Yann Tiersen s'est équipé de sa guitare électrique et s'est entouré d'un groupe de rock à la configuration presque classique : deux guitaristes, un bassiste, un batteur et une fille au clavier.

J'avais en effet raté un épisode et un CD/DVD, "On Tour", sorti l'an dernier, véritable témoignage live de la tournée. La mélancolie et le climat nostalgique qu'on connaissait tous ont laissé place à des guitares électriques bouillantes mais les qualités mélodiques sont toujours là. C'est du post-rock à la Mogwai ou Explosion In The Sky que nous propose désormais Yann Tiersen. Cette direction choisie a de quoi surprendre et a semble-t-il divisé ses fans. Cependant, bien que ce que j'ai pu entendre est radicalement différent de ce que j'avais l'habitude d'écouter sur ses albums, on a assisté à un très bon concert, fort d'intensité et d'émotion.

Pendant presque deux heures, Yann Tiersen nous a offert des compositions au climat fortement électrique, associant par moment les notes d'un violon énervé (le pauvre archet perdait à chaque fois un bon paquet de crins) comme sur cette chanson d'une dizaine de minutes où il finit avec un solo de violon magistral. Toujours aussi inventif, il nous avait aussi réservé quelques touches d'originalité avec notamment son guitariste qui joua une chanson avec une perceuse et une autre avec une baguette pour produire des sons inhabituels et ainsi ajouter encore un peu plus de créativité aux compositions.

Au milieu de cela, on a aussi eu droit à des moments plus calmes avec la magnifique Monochrome ou encore une valse tirée de la BO d'Amélie Poulain, cependant revue et corrigée. Pour finir, Yann Tiersen nous avait réservé deux rappels avant de saluer avec toute sa troupe une foule qui lui a réservé une grande ovation, preuve que la nouvelle direction prise par Tiersen a semble-t-il conquis son public.

Audio:
Yann Tiersen - Monochrome (mp3)

Vidéo:
Yann Tiersen - La Rade (clip)
Yann Tiersen - A Secret Place (live)

Liens: Yann Tiersen | MySpace

6 commentaires:

LPC a dit…

C'est marrant, j'ai du rater un wagon moi aussi car je ne savais pas que Yann Tiersen avait pris ce virage.... enfin, le concert avait l'air super.

rlowkes a dit…

oui mais dommage qu'il n'y ait pas plus de piano (à mon avis), car il y en a beaucoup sur 'c'était ici' - je m'attendais à 'rue des cascades' jusqu'à la dernière minute. monochrome, comme tu dis, était vraiment superbe. j'ai l'impression que l'autre valse d'amélie était une concession à ceux qui n'avaient entendu que ça, il doit s'en lasser!

Vince a dit…

Tu étais donc au concert parmi les nombreux francais...
Ouai, clair, dommage de pas avoir eu quelques bonnes petites chansons au piano mais je crois qu'il a fait le choix de faire un concert homogène et de pas mélanger rock et les chansons telles qu'on peut les entendre sur ses albums. En tout cas, il est bon dans les deux domaines !

aloua a dit…

Je te detesteeeeeeeeee!!!
Quand c'est que tu pourras enfin me tenir au courant des bons concert!!!!
Je l'avais deja vu a rocknpoche festival l'annee derniere donc je t'en veux pas....mdr
mais pour le 14 mai je vasi voir...
chaoooooo

Gallion a dit…

Au fait, on m'a dit que Londres c'était une ville super pour les végétariens, t'en as une idée ?

Vince a dit…

euh... oui je pense que c'est vrai. Vu qu'il y a beaucoup de végétarien dans la population, pratiquement tous les restos et autres lieux où on peut trouver de la bouffe proposent des alternatives végétariennes. Voilà ;)