05 avril 2007

Noel Gallagher + The Coral @ Royal Albert Hall

>> Noel Gallagher @ Royal Albert Hall, London, 27/03/2007
>> Support from The Coral and Shack


This review in Googlenglish!

Pendant toute la semaine dernière, l'association Teenage Cancer Trust organisait comme chaque année depuis 5 ans une série de concerts dans la prestigieuse salle du Royal Albert Hall, dans le quartier chic de Kensington. Coldplay, Franz Ferdinand, The Cure ou encore Eric Clapton avaient déjà répondu présent les années précédentes. La line-up de cette année proposait comme têtes d'affiche Noel Gallagher, Kasabian, Kaiser Chiefs et The Who. Rien d'extrèmement excitant à première vue.

Cependant, je suis de ceux qui ont grandi avec et adoré Oasis dans leur adolescence donc aller voir Noel Gallagher ne me déplaisait pas plus que ca. Quoi qu'on puisse dire aujourd'hui, Oasis a fait deux premiers grands albums qui resteront dans l'histoire. Même si le groupe semble mort depuis longtemps pour le "grand public" français, Oasis est une véritable institution en Angleterre, il suffisait de voir à la vitesse à laquelle sont partis les tickets pour comprendre (c'est à dire quelques minutes).

Liam Gallagher n'étant apparemment pas très chaud pour participer au concert, c'est donc qu'une moitié d'Oasis qu'on avait avec Noel accompagné par Gem Archer pour un show semi-acoustique. Noel Gallagher a d'ailleurs donné une explication assez marrante pour expliquer l'absence de Liam :

"I did ask Liam if he'd come down tonight, but he used the words 'fuck' and 'charity' in the same sentence."
En l'absence de Liam, c'est donc Noel Gallagher, habituellement guitariste (mais compositeur principal d'Oasis), qui était au chant (et c'est pas vraiment une bonne nouvelle !). Il en était cependant pas à son premier essai puisqu'il avait déjà fait quelques shows solo ces derniers temps dont un à Moscou quatre jours auparavant.


Mais ce qui m'a décidé à aller au concert, c'était la présence de The Coral dans la line-up de la soirée. De retour dans l'actualité musicale en prévision de la sortie de leur nouvel album, la bande de Liverpool est l'un de mes groupes préférés de ces cinq dernières années.

La soirée a commencé avec une performance du groupe Shack loin d'être désagréable qui nous a proposé des chansons pop mélodiques avec des guitares très présentes. The Coral ont ensuite enchaîné avec une setlist digne d'un best of avec des chansons comme Dreaming Of You, In The Morning, Liezah ou Pass It On. Ils ont ajouté à cela deux nouvelles chansons inédites, Who's Going To Find Me et Put The Sun Back, qui apparaîtront sur leur prochain album, et ont fini sur une reprise de Bye Bye Love de The Everly Brothers. J'espère revoir The Coral dans une vraie salle de concert où on ne sera pas assis mais j'ai tout de même beaucoup aimé leur prestation, c'est vraiment un groupe très talentueux.

Après The Coral, c'était donc au tour de Noel Gallagher de prendre place pour célébrer les grands classiques du catalogue d'Oasis et nous offrir quelques reprises. Pas vraiment étonnant venant de lui, il joua pratiquement la même setlist que la veille...
Il lanca le concert avec (It's Good) To Be Free puis on eut en effet droit à un best of du répertoire d'Oasis (Cast No Shadow, Wonderwall, etc...). Le meilleur moment, largement, restera sur Don't Look Back In Anger que toute la salle a chaleureusement repris en coeur et c'était beau à voir. Un vrai hymne ici. A noter que Paul Weller (ancien leader du groupe The Jam et qui fait aujourd'hui une carrière solo) est venu rejoindre Noel pour deux chansons : The Butterfly Collector de The Jam et une superbe reprise de All You Need Is Love des Beatles.

Noel Gallagher, accompagné de 6 violonistes et 2 violoncellistes, nous offrira par la suite une autre reprise de There Is A Light That Never Goes Out de The Smiths. Petite déception cependant puisque contrairement à la veille où il avait fini sur Strawberry Fields Forever, il ne nous refera pas une deuxième reprise des Beatles...


Au final, la soirée a donc été au-dessus de mes espérances avec trois très bonnes prestations et un public très bon-enfant qui ont donné aux concerts une très bonne ambiance comme il est rare d'en trouver. Un petit mot également sur le Royal Albert Hall, habituellement réservé à l'opéra et aux concerts classique, qui est vraiment une salle magnifique, certainement la plus belle de Londres.

La setlist :

'(It's Good) To Be Free'
'Talk Tonight'
'Fade Away'
'Cast No Shadow'
'Half The World Away'
'The Importance Of Being Idle'
'The Butterfly Collector' (The Jam cover)
'All You Need Is Love' (The Beatles cover)
'Don't Go Away'
'Listen Up'
'Sad Song'
'Wonderwall'
'Slide Away'
'There Is A Light That Never Goes Out' (The Smiths cover)
'Don't Look Back in Anger'
'Married With Children'

2 commentaires:

Michelle a dit…

Un autre show que j'aurai aimé voir, merci Vince de me le faire vivre au second degré... et contente aussi d'apprendre que la salle en vaut le coup - je m'y paie Modest Mouse à la fin mai.

Vince a dit…

Bien joué pour Modest Mouse, ca risque d'être bien, d'autant que j'ai beaucoup aimé leur dernier album sorti très récemment, même si je vois pas trop pourquoi ils font ca au Royal Albert Hall, c'est pas trop le genre de groupe à voir assis ! La salle vaut en effet plus que le coup. Bon concert !