18 février 2007

Metric @ The Scala

>> Metric @ The Scala, London, 10/02/2007
>> Support from Kate Nash, Shakes, Crystal Castle, Theoretical Girl


Cette soirée était en fait l'occasion de tester un nouveau club nommé Chalk qui se tient au Scala tous les samedi depuis le début de l'année. Bénéficiant d'un petit buzz et proposant des affiches lives assez intéressante, Chalk a vite connu son petit succès. Pour preuve, on avait voulu y aller deux semaines avant et après une bonne demi-heure de queue, avions été refoulés car c'était plein et que plus personne ne pouvait rentrer. On avait cette fois pris nos précautions en achetant nos billets à l'avance.

Ce soir là, Metric était en tête d'affiche. Le quartet canadien est monté sur scène vers minuit pour nous offrir une bonne performance qui n'était pas sans rappeller celle que j'avais vue une dizaine de jours avant en première partie de Bloc Party. Emily Haines était toujours en grande forme (voir photo), peut-être même plus que jamais et le groupe a fini de la même manière sur une version revue de Dead Disco très réussie.

Un peu plus tôt, dans une autre salle, nous avions vu une petite (19 ans) qui monte en ce moment : Kate Nash. J'en étais resté sur un sentiment assez mauvais quand je l'avais vue il y a quelques mois mais elle a cette fois été nettement plus convaincante. Alternant clavier, guitare acoustique ou électrique ou encore percussions, Kate Nash propose une musique assez expérimentale qui sent bon la fraîcheur. Certains aiment déjà bien la comparer à Lily Allen même si le style est assez différent.

A part les concerts, Chalk était cependant une déception. Il y avait tout d'abord bien trop de monde et on était donc vraiment trop serrés et il était de plus difficile de circuler. Au niveau de la musique, alors que la plupart des concerts étaient rock, on entendait pratiquement que de l'électro, voire même du rap. Il semble que cela vienne du fait qu'en tant que nouveau club, Chalk veuille se distinguer des autres clubs indie habituels tels que Frog et autres Club NME.

Une autre chose assez amusante à observer est la façon dont a évolué la mode dans ce milieu. Avec l'arrivée des Klaxons et leur fringues multicolorées fluo, de plus en plus de clones habillés affreusement de cette façon naissent. On a ainsi pu voir de nombreux gars avec la capuche à moitié mise sur la tête, avec des K-Way fluos ou avec des têtes de Mickey dessus, et autres fantaisies du genre. Ce qui permet de confirmer une fois de plus que les groupes ont une grosse influence sur le style et qu'une nouvelle vague lancée par les Klaxons arrive...

5 commentaires:

Michelle a dit…

Bonjour! Je suis une québécoise vivant à Londres depuis octobre mais je suis aussi et avant tout trippeuse de musique. Je lis avec intérêt et jalousie tes chroniques musicales, puisque mon budget (étudiant) ne me permet pas beaucoup de concerts. Ton interprétation de la vie à Londres (entre autres les joies (!?!) de la colocation) me divertit tout autant. Bref, je voulais juste t'encourager un peu - bonne continuation!

Fab a dit…

Pour info Michelle, les soirées Club NME coute 5£, un concert au Barfly rarement plus de 8£ et si tu rentres avant minuit au Frog avec le flyer (disponible sur le site), c'est gratos. Je sais pas pour la Scala, mais ça ne doit pas être non plus trop cher...

Le truc c'est qu'effectivement avec un budget d'étudiant, il faut un peu compter et choisir...

En tout cas Vince, c'est la classe d'avoir une fan quebecoise !

...même si je suis quand même un peu déçu de ne pas te voir sur la photo en haut ;)

Vince a dit…

Oui, la vie ne doit pas etre facile quand on est etudiant a Londres... tout coute tellement cher (sauf l'alcool dans les soirees etudiantes ;) )
Mais ya quand meme moyen de sortir pour pas cher comme le dit Fab.

Michelle a dit…

Merci Fab pour les suggestions! J'ai passais une belle soirée au Club NME à Koko il y a quelques semaines, jusqu'à ce que des gars de 17 ans trop bourrés envahissent le coin où je dansais avec des copines - disons que je n'ai plus 17 ans depuis environ 10 ans! Scala c'était un peu mieux pour ça (et je tolère assez bien l'électro) et je prévois faire un tour au Barfly bientôt. Et je ne connaissais pas la soirée Frog - j'aime bien le nom! Une suggestion pas cher du côté de Soho: j'ai passé une super soirée "White Heat" chez Madame JoJos en décembre, et ils accueillent parfois des groupes intéressants.

Vince a dit…

Yep, je confirme que les soirées White Heat sont bien sympas avec de belles affiches souvent (j'y avais justement vu Metric une fois). Mais vu que c'est en semaine et qu'il faut se lever tôt pour aller taffer (beh oui je suis plus étudiant :( )je suis jamais resté après les concerts mais j'imagine que ca doit être cool.
Le week-end, les soirées qui suivent les concerts au Barfly sont bien sympas aussi.
Et il y a plein d'autres lieux à découvrir à Londres dans le même genre (Metro Club, Panic, Proud Gallery, etc...) !