13 novembre 2006

Razorlight @ Wembley Arena

>> Razorlight @ Wembley Arena, London, 01/11/2006
>> Support from The Like and The Boy Least Likely To


Si Razorlight n'a qu'une faible notoriété en France, c'est une toute autre chose de l'autre côté de la manche. Il faut dire que le groupe répond à beaucoup de critères dont les britanniques raffolent. Une pop bien anglaise aux mélodies simples pour commencer, et un chanteur charismatique issu de la génération "Libertines" qui n'hésite pas à ouvrir sa gueule et dire des conneries. Au final, leur deuxième album éponyme truste encore les charts quatre mois après sa sortie et le deuxième single extrait de l'album, America, a été n°1. Heureusement, être en haut des charts n'est pas synonyme de musique commerciale ou merdique comme en France et leur album est tout simplement très bon.

Pour la première fois, c'était l'occasion pour moi d'aller à la Wembley Arena, la plus grande salle de Londres (avec Earl's Court) qui se trouve juste à côté du nouveau stade de Wembley qui est assez impressionnant et magnifique.
La première partie a été bonne avec The Boy Least Likely To et surtout The Like, trio féminin talentueux avec une chanteuse à la voix si particulière mais si belle.

Le batteur de Razorlight entre le premier en scène et commence à jouer seul. Dès les premières notes, on reconnaît l'excellent In The Morning puis Johnny Borrel et ses autres acolytes rejoignent la scène. Le concert est lancé.
Une chanson plus tard, c'est au tour de Golden Touch d'y passer puis le groupe passe en revue pratiquement tout leur dernier album avec notamment America pendant laquelle Borrel, seul avec sa guitare, conquit le public tout entier. Il faut dire que le personnage est un vrai show-man, digne successeur d'un Mick Jagger (enfin peut-être pas quand même, je m'enflame un peu). On pourrait dire qu'il en fait parfois un peu trop mais cela fait aussi son charme.

Pour le rappel, Borrel revient comme à son habitude torse-nu et Razorlight finit avec Stumble And Fall puis Somewhere Else, que tout bon connaisseur attendait en conclusion. Pour leur plus gros concert jamais réalisé, Razorlight n'a pas déçu, loin de là. Leur performance, très énergique, aura largement été à la hauteur. In the morning, you know you will remember a thing...

Lien : voir ma chronique sur l'album Razorlight - Razorlight

2 commentaires:

kâa a dit…

très bon blog....juste ombre noire...razorlight n'est pas un bon groupe... non pas ça tout de même ..la j'avoue je bloque
il y en a trois a évité
-Coldplay
-Oasis
et Razorlight
;-)

Vince a dit…

Ca reste un avis personnel.
Les trois groupes que tu sites sont parmi les plus gros groupes anglais actuels, une allergie aux groupes connus ?
Coldplay a fait de tres bons trucs je pense, Oasis aussi.