16 février 2006

Arctic Monkul

Les anglais s'enflamment comme un rien, c'est bien connu. Ils sont très fort pour ca avec le sport par exemple (genre Wayne Rooney, sélectionné en équipe d'Angleterre à 17 ans après avoir joué 3 ou 4 matchs de championnat), mais le secteur musical sait aussi tirer son épingle du jeu. Depuis que les Beatles ne sont plus, les journalistes britanniques cherchent leurs successeurs et un paquet de groupes a eu l'occasion de se voir donner l'étiquette de nouveaux Beatles dès leur premier album. Finalement, l'histoire est toujours la même : les Beatles sont uniques et le jour où un groupe égalera leur succès n'est pas arrivé. Si je parle de ça, c'est justement qu'en ce moment, un groupe est en train de tout exploser et c'est presque ridicule à quel point c'est la folie autour d'eux.

Leur nom : Arctic Monkeys, quatre gars venus de Sheffield et à peine sorti de leur adolescence. Pour ceux qui ont lu le premier message de ce blog, je parlais justement d'eux puisqu'ils étaient présent au festival des Inrocks le soir d'Antony And The Johnsons. A ce moment là, ils étaient complètement inconnus en France, commencaient à se faire connaître via Internet en UK et la salle de concert (l'Olympia) étaient presque vide car ils passaient en premier à la soirée, vers 18h30. Seuls certains fans anglais s'exclamaient devant.
Quand on sait qu'une place pour leur concert cette semaine à Londres s'arrache à au moins 50 pounds sur eBay, on comprend que Arctic Monkeys a depuis fait du chemin.

Alors on doit donc s'imaginer que ce groupe est extraordinaire ! Beh franchement, c'est justement là qu'est le problème. Même s'il faut avouer qu'il y a du talent, il n'a quand même pas de quoi en faire tout ce foin. Car c'est plus qu'un engouement ici, c'est du vrai n'importe quoi : tous les magasins de disques mettent en avant le CD, on les entend à la radio tout le temps, ils on battu un record de vente d'album en une semaine, il n'y a pas un jour sans un article sur eux dans les journaux, etc... Le fin du fin vient tout de même de l'hebdomadaire NME qui, dans son classement des 100 meilleurs albums anglais de tous les temps classe Arctic Monkeys en 5e position, devant les Beatles par exemple... et cela sachant que le magazine est sorti deux jours après que l'album ait été mis en vente !
Enfin bon, peut-être que c'est moi qui comprend rien et que ce sont des génies mais pour l'instant j'ai du mal à le croire.
Fin

1 commentaire:

tomix a dit…

jamais ecoute, mais j'ai cru voir ici (Texas) aussi une couverture de magazine les annoncant comme tels (les nouveaux beatles)