24 mai 2007

The Kooks @ The Luminaire

>> The Kooks @ The Luminaire, Kilburn, London, 19/05/2007
>> Support from Twisted Charm and Cat The Dog


This review in Googlenglish!

Quels sont les premiers albums qui ont le plus marché en 2006 en Angleterre ? Arctic Monkeys, bien sûr, largement en tête, mais aussi The Kooks, à peine la vingtaine eux-aussi et qui, avec "Inside In/Inside Out", ont connu un succès important l'an dernier, l'album contenant bien une demi-douzaine de singles (plus d'un million de ventes et la moitié de l'année dans le Top 20 des Charts albums quand même). La recette : un très bon sens des arrangements au service de mélodies pop entêtantes.

Pourtant, comme les Arctic Monkeys, j'ai jamais beaucoup accroché et je n'ai jamais éprouvé l'envie d'assister à l'un de leurs concerts (bien que j'en avais eu un aperçu il y a un an). Puis, je suis tombé sur l'annonce de ce concert, une semaine avant, organisé par Clash Magazine : The Kooks en acoustique au Luminaire. Sachant qu'on ne rentre pas à plus d'une centaine dans cette petite salle, c'était finalement une très bonne occasion d'aller les voir. Et hop, voilà les tickets achetés ! The Kooks étant un groupe à guitare, le fait que la performance soit acoustique rajoutait également un petit plus.

Exit le bassiste et le batteur, The Kooks n'étaient que deux sur scène : Luke Pritchard et Hugh Harris. Et pour lancer le concert de la meilleure des façons, ils entamèrent avec l'excellente Ooh La, certainement la chanson que je préfère sur leur album. S'en est suivi plus ou moins l'ensemble des autres chansons de l'album, le set se terminant sur Naïve, un autre single très efficace, le tout dans une ambiance décontractée, un peu comme si les deux gars jouaient devant leurs potes pour un anniversaire. Une partie du public a longtemps réclamé Crazy, la chanson de Gnarls Barkley qu'ils ont déjà reprise en concert mais Luke Pritchard clora l'attente en lancant "We're not gonna play that fucking Crazy". Au final, je dois dire que j'ai plus qu'apprécié ce petit concert dans une ambiance cool et intime.

En première partie, on a raté le groupe Twisted Charm mais pas Cat The Dog, qui, comme The Kooks, viennent de Brighton. Semble-t-il plus ou moins potes à la bande à Pritchard, les quatre lascards de Cat The Dog ont chauffé la salle de belle manière avec un rythme soutenu et électrique et des chansons aux influences naviguant entre Nirvana et un rock plus 70's. Vêtus de fringues vintage du plus bel effet et emmenés par un chanteur aux allures de Ian Brown ou Bobby Gillespie, Cat The Dog ont semble-t-il été signés chez Virgin dès leur deuxième concert !

Audio:
The Kooks - Crazy [Gnarls Barkley cover] (mp3)

Video:
The Kooks - Ooh La + Crazy (concert à emporter)

Liens:
The Kooks | MySpace | Virgin Records | Twisted Charm | Cat The Dog

3 commentaires:

lyle a dit…

J'avais eu la 'joie' de voir the Kooks il y a 18 mois à la maroquinerie juste avant les excellents Apartment.
Le plus mauvais groupe ( signé ) que j'ai jamais vu...

Vince a dit…

Oui enfin tu vas peut-être un peu loin là non ? Moi je les ai trouvé pas si mal.

Toto a dit…

J'ai aussi vu les Kooks et les Apartment (mais pas le même soir) et sans aller aussi loin que Lyle je trouve que les seconds mériteraient le succés des premiers et vice-versa.